Vous êtes ici

Faut-il se doper pour travailler ?

Autre

Faut-il se doper pour travailler ?

La conférence prévue ce mercredi, à Ithaque "Faut-il se doper pour travailler ?" est annulée

Chaque jour, vous vous sentez fatigué.e et vous vous demandez tous les matins comment vous allez tenir jusqu'au soir tout en accomplissant vos missions professionnelles correctement ? Alors, pour y arriver, vous avalez plusieurs cafés dans la journée. Ou du Coca (zéro) ou du Red Bull. Parce que vous prenez soin de votre santé, vous prenez peut-être plutôt un cocktail de vitamines. Tous les jours de l'année.

Certains d'entre nous vont encore plus loin, usant de psychostimulants, analgésiques ou autres médicaments psychotropes.

 

Mais pourquoi fait-on cela ? Est-ce dans la logique même du travail ou bien est-ce l'une des perversions de notre système économique libéral ? 

Renaud CRESPIN, docteur en science politique et chargé de recherche CNRS, auteur avec Dominique LHUILIER et Gladys LUTZ du livre "Se doper pour travailler" nous donnera son analyse sur le sujet puis répondra à vos questions sur le sujet.

 

 

Penser l’éthique par le cinéma documentaire

 

Première séance le 19 février 2020 à 19h

BNU de Strasbourg, Auditorium 1er étage

Entrée gratuite sur réservation.

 

Qu’il s’agisse de mieux comprendre l’impact de l’évolution des connaissances dans le domaine de la médecine et de la science ou de revisiter les problématiques liées à davantage de justice sociale,

le cycle de projections initié par l'AAMES en collaboration avec l'EREGE exposera certains des questionnements éthiques qui traversent notre société.

Quatre films documentaires portant sur quelques-uns des enjeux éthiques et des questions de société qui font l’actualité seront ainsi présentés et suivis d'un débat avec des intervenants faisant part de leurs savoirs et expériences.

 

Pour cette première séance, nous vous invitons à regarder PMA, LE MEILLEUR DES MONDES ?, Film de  Laure Noualhat, Jean Crépu (2018), puis à débattre avec Dr Catherine Rongières, Gynécologie-obstétrique au CMCO de Strasbourg.

 

Ouvert à tous, étudiants, chercheurs et bien sûr citoyens !

 

 L’écran de Max, Représentation théâtrale suivie d’un débat

 

16 mars 2020, de 19h30 à 21h30

Centre Socio-Culturel Sarre-Union, 26B Route de Phalsbourg, 67260 Sarre-Union

 

Après plusieurs représentations partout en France, L'Ecran de Max arrive enfin en Alsace grâce à l'Espace de réflexion éthique du Grand Est qui organise une grande action de sensibilisation à Sarre Union.

L'écran de Max raconte l'histoire d'un adolescent, Max, qui devient petit à petit accro à un jeu vidéo et n'arrive pas à se détacher de son écran malgré les mises en garde de ses amis et de ses parents.

Alors que Max semblait être un ado sans problème, le jeu vidéo devient pour lui le seul moyen d'exprimer ses sentiments et ses angoisses, au point de se replier sur lui-même...

 

 

Relativement courte, la pièce sera suivie d'un débat avec un addictologue permettant de comprendre quelles sont les questions de santé publique et d'éthique qui se posent en matière d'écrans.

 

L'entrée est gratuite, ouverte à tous y compris aux enfants entre 8 et 14 ans. Dans la limite des places disponibles.

Une seule condition : s'inscrire auprès de nschuimer.lecentresarreunion@gmail.com ou au 03 88 00 22 15.

 

 

 

 Bienvenue en Handicapie

 

21 mars 2020, MAC - Relais culturel de Bischwiller

Ouverture des portes à 18h30. Début du spectacle à 20h.

 

Créée en 1876, la Fondation Protestante Sonnenhof accompagne et accueille plus de 1000 personnes handicapées déficientes intellectuelles, autistes ou polyhandicapées, de l'enfance jusqu'à la fin de vie,

dans plus de 25 établissements et services situés dans 9 communes du Bas-Rhin.

Avec le soutien de l'Espace de réflexion éthique du Grand Est, la troupe ETR'ANGE vous présente son spectacle cabaret, écrit, mis en scène et joué par des salariés de la Fondation.

L'histoire ? C'est celle de Marcelle (jouée par Cynthia), "schizo", qui cherche sa place dans la Fondation. Son idée : fonder un cabaret avec son rat Mordicus Corones, "sa petite voix", qui lui amène ses idées.

 

Petite restauration. Tarif adulte : 15 euros / tarif enfant : 10 euros (jusqu'à 12 ans).

Prévente des billets sur Helloasso et vente directe aux Jardins du Sonnenhof, rue du Commerce à Oberhoffen-sur-Moder